gg-shopping-logo.pngA la fin de ce deuxième trimestre 2013, Google Shopping sera définitivement payant pour tous les annonceurs.
Vous êtes nombreux à nous demander des informations sur Google Shopping depuis que Google a décidé de faire payer le service.

Ce billet éclairera bon nombre d'entre vous sur le sujet.

Google Shopping, vous le savez, est le guide d'achat intégré à la recherche de Google. Gratuit, Google Shopping était indispensable à tout ecommerçant.
Pour que ses produits apparaissent dans Google Shopping, l’ecommerçant devait simplement envoyer le flux de son catalogue à Google. La plateforme 42stores permet d'ailleurs d’optimiser la qualité de ces flux par une catégorisation précise et détaillée des produits.


Google Shopping, désormais payant pour tout le monde
 
Depuis février 2013, la donne n’est plus la même. Désormais, l’ecommerçant doit payer pour voir ses produits s’afficher en bonne position dans la page des résultats. Le procédé se fait par des enchères que l’on gère directement sur la plateforme Google Adwords.

  • Donc l'un des grands changements pour ceux que n'ont pas encore franchi cette étape, c'est de vous créer un compte Adwords en complément de votre compte Google Shopping. Il vous sera demandé de renseigner votre carte bancaire... évidement...
  • Les résultats payants dans Google rognent de plus en plus l'espace du référencement naturel. Il est donc nécessaire de considérer la question de l'achat de visibilité.


Il est important d'avoir un catalogue de qualité
 

  • Google Shopping est très pointilleux sur la qualité des données des produits. Ces données doivent être les plus complètes possible : un beau visuel, un nom explicite, une description, un code EAN, une marque, un code fabriquant donnent au produit tout sa "valeur".
  • Important : la catégorisation. Google possède des centaines de catégories. Avant d'envoyer votre flux, vous devez associer vos catégories à celles de Google, sinon le produit sera rejeté. Utilisez l'outil de re-catégorisation de 42stores disponible dans la création de votre flux Google Shopping.

 

Comment savoir si il faut investir ?
 

  • Le meilleur moyen de se faire une idée est d'investir pendant 1 ou 2 mois sur Google Shopping. Suivez vos enchères, analysez les résultats afin de voir quels sont les produits rentables. Si besoin, affinez le flux manuellement pour réduire le nombre de produits et le soumettre manuellement. C’est un travail minutieux, de longue haleine... qui peut se révéler payant.
  • N'hésitez pas à passer par des services tiers tels que Beezup, Lengow, Shopping flux, IziFlux qui permettent d'optimiser les flux en amont. Et si vous vous sentez perdu, faites appel à des professionnels.

 

Enfin, sachez que le référencement naturel (le non payant) est de plus en plus écarté par Google au profit de services payants (adwords + shopping).


Tout ecommerçant doit bien garder à l'esprit qu'il faut investir dans la visibilité online et cela passe par ces solutions payantes. Preuve en est la faible place restant au référencement naturel.

Et comme dit le vieil adage : le commerce, c'est savoir dépenser 1 euro pour en gagner 10.... N'est-ce pas ?

google-shopping.jpg

Sur une simple requête, le premier site marchand (ici www.bati-avenue.com) issu du référencement naturel est bien isolé façe aux résultats payants : Adwords, Google Shopping et Marketplaces...